Médias: La CEA met en place un réseau de journalistes spécialistes des questions économiques et environnementales

Dakar, 28 septembre 2017 (CEA) –  Un Réseau de Journalistes sur les questions de développement économique, social

et environnemental pour l’Afrique de l’Ouest a été mis en place ce jour à l’initiative du Bureau sous régional pour l’Afrique de l’Ouest de la Commission Économique des Nations Unies pour l’Afrique (BSR-AO/CEA) en collaboration avec les Commissions de la Communauté économique des pays de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) et de l’Autorité du Liptako Gourma. C’était à l’occasion d’une rencontre tenue du 28 au 29 septembre 2017 à Dakar, au Sénégal.

L’objectif général visé par le BSR-AO/CEA à travers la création de ce réseau est de favoriser le développement d’un partenariat responsable et dynamique avec des médias de la sous-région en vue d’une meilleure visibilité et d’une meilleure diffusion de ses interventions ainsi que des questions de développement d’intérêt pour la sous-région au service du développement économique et social des états membres.

A travers cette stratégie qui consiste à s’appuyer sur des médias de la sous-région Afrique de l’Ouest, le BSR-AO/CEA cherche à impliquer activement ces journalistes dans l’information des populations en vue d’accompagner les états membres dans le processus de transformation structurelle de leurs économies.

Cette rencontre qui durera deux jours portera sur le renforcement des capacités des membres de ce réseau sur les domaines d’intervention prioritaires de la CEA en Afrique de l’Ouest, la contribution au développement économique et social des Etats membres de la CEDEAO par ces médias à travers une large diffusion des produits de connaissance de la CEA et l’établissement d’un mécanisme précis de collaboration et de transmission des informations entre le BSR/AO de la CEA et les membres de ce réseau.

Pour le Directeur du BSR-AO/CEA, Monsieur Dimitri Sanga « la CEA produit énormément des produits de connaissance de grande qualité dans les différents domaines qui touchent au bien-être des populations africaines. Que ce soit sur les questions d’enregistrement des faits d’état civil, population, démographie, changements climatiques et leurs effets sur les populations et la croissance économique, les inégalités de sexe et l’autonomisation des femmes, les causes profondes des conflits et leurs effets sur le développement, pour ne citer que celles-là. Toutefois, nous avons l’impression de parler un langage qui ne touche que les décideurs politiques dans les ministères, agences et départements gouvernementaux, et quelques chercheurs et spécialistes des questions de politiques publiques. Les spécialistes des médias constituent la courroie de transmission qui permettra à cette manne de connaissances d’être appréhendée et comprise par les différentes couches des bénéficiaires des politiques publiques afin d’éveiller leur conscience sur ces questions et requérir la redevabilité nécessaire de la part de leurs dirigeants dans la mise en œuvre de ces politiques »

Ces journalistes, à travers ce réseau, auront pour mission d’assurer la couverture médiatique des événements majeurs de la CEA en Afrique de l’Ouest (Comité intergouvernemental d’experts, réunions ad-hoc de groupe d’experts, Mécanisme de coordination sous régional, rencontres régionales, etc), de soutenir les actions de plaidoyer et à diffuser plus largement les résultats et recommandations issus des activités de la CEA en Afrique de l’Ouest.

Cette réunion a été présidée par le Directeur  du BSR/CEA, Monsieur Dimitri Sanga, en présence du Directeur de la Division de l’’information du public et de la gestion des connaissances de la CEA, du Directeur de la Communication de la CEDEAO, des Chargés de Communication de l’Autorité du Liptako Gourma et du BSR/AO et de 30 journalistes du Bénin, du Burkina Faso, du Cabo Verde, de la Côte d’Ivoire, de la Gambie, du Ghana, de la Guinée, de la Guinée Bissau, du Libéria, du Mali, du Niger, du Nigéria, du Sénégal, de la Sierra Léone et du Togo

Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *