Guinée: les indicateurs d’une croissance de l’économie guinéenne en 2017 sont palpables

ville-conakry1 En 2017, l’économie guinéenne devrait continuer sur sa tendance positive avec une croissance de 6,7% de son produit intérieur brut (PIB). C’est ce que rapporte un porte-parole du gouvernement, à la suite d’une mission du Fonds monétaire international (FMI) dirigée par Giorgia Albertin du 15 au 25 mai 2017 dans le pays.

Selon les projections du FMI, les secteurs minier et agricole (qui ont principalement contribué à la croissance réelle de 6,6% du PIB observée en 2016) devraient continuer sur leur bonne lancée en 2017. L’institution financière prévoit également une accélération des activités de construction dans l’hôtellerie et l’énergie.

Le secteur minier guinéen, malgré tous les problèmes de corruption qui l’agitent (notamment dans le sous-secteur du minerai de fer), a le vent en poupe. En 2016, la Guinée a enregistré une hausse de plus de 50% à 27 605 000 tonnes de sa production de bauxite, son principal minerai, devenant quatrième producteur mondial devant l’Inde.

En février dernier, le ministre des Mines a annoncé un objectif de production de 60 millions de tonnes du minerai d’aluminium pour 2020. A court terme, le pays, pour stimuler sa croissance économique, peut compter sur une possible augmentation de la production des sociétés comme la Compagnie de bauxite de Guinée, la Société Minière de Boké (SMB) et la Compagnie de bauxite de Kindia.

Si la bauxite est le principal minerai de la Guinée (environ un tiers des réserves mondiales) et un des piliers de son économie, soulignons que le pays est également riche en or et en minerai de fer.

Louis-Nino Kansoun

 

Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *