Présentation de la dernière version du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES 2016/2020)

mohamed ldLa deuxième réunion du Comité de Pilotage du Plan National de Développement Economique et Social(PNDES) s’est tenue hier, lundi 13 Février 2017 au Ministère de l’Economie et des Finances. Objet de la réunion : Présentation de la dernière version du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES 2016/2020) aux membres du Groupe Thématique Macroéconomique Finances Publiques et Climat des affaires et à l’ensemble des Partenaires Techniques et Financiers.

Cette rencontre de travail a réuni les Ministres et Cadres du pool économique national (Economie et Finances, Budget, Plan et Coopération Internationale) ainsi que les Partenaires Techniques et Financiers.

La version finale de l’avant-projet du PNDES s’articule sur 6 axes à savoir : les caractéristiques du PNDES ; la dynamique du développement, les choix stratégiques ; les modalités de mise en œuvre du suivi et évaluation ; les facteurs de risques et les prochaines étapes à suivre. Dans sa présentation, la Ministre du Plan et de la Coopération Internationale, Mama Kanny Diallo a précisé que les traits caractéristiques du PNDES restent les mêmes, et que cette concertation visait à collecter les avis des parties prenantes sur les points ayant fait l’objet de rajout et d’affinement.

La présentation de l’avant-projet du Plan National de Développement Economique et Social a mis en exergue les problématiques, les défis, les constats, les solutions mais aussi les opportunités de développement. Ces constats et autres approches de solutions permettront d’accélérer et de finaliser le document afin de le soumettre au Conseil des Ministres le 21 Février 2017. La Ministre du Plan et de la Coopération a salué les efforts consentis depuis 2016 dans le cadre de l’amélioration de la qualité des dépenses et la croissance des recettes. Cependant, un certain nombre de programmes prioritaires nécessitant d’importants financements sont prévus dans le PNDES et un des principaux défis à relever reste l’amélioration de la croissance.

Sur la base des points et observations énumérés par les partenaires suite à la présentation de la Ministre du Plan et de la Coopération Internationale, on peut retenir, une forte tendance basée sur le secteur minier ; le manque d’informations sur le cadrage macroéconomique ; la définition d’une hiérarchisation des actions sous contrainte ; une prévision plus détaillée des projets prioritaires pour les quatre années à venir ainsi que les reformes clés du PNDES.

Il est important de rappeler que le PNDES sera en parti soutenu financièrement à hauteur de 30% par l’Etat guinéen à travers le Budget National. L’autre parti revient aux Partenaires Techniques et Financiers et au Partenariat Publique-Privé. Le Ministre du Budget est revenu sur le fait que l’Etat guinéen demeure déterminé à jouer sa partition dans le développement du pays. Relever ce défi implique de la part du gouvernement une mobilisation accrue des ressources intérieures. Partant des réformes engagées dans le secteur économique national, Dr Mohamed L. Doumbouya, Ministre du Budget, mise entre autres sur l’élargissement de l’assiette fiscale, la rationalisation des dépenses publiques ou encore la formalisation du secteur dit informel.

Les recettes ainsi récoltées, permettront d’investir dans d’autres secteurs de développement préalablement définis par le PDNES tels que : l’agriculture, la santé ou l’éducation.
Pour terminer le Ministre du Budget a remercié les Partenaires Techniques et Financiers pour leur contribution de qualité dans le cadre du processus d’élaboration de PNDES.

 

Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *