CNP/GUINEE : Elhadj Habib Hann rassure, « Le conseil exécutif élu dans les règles le 10 décembre dernier, reste et demeure le seule CNP de Guinée »

elhadj-habib-ann72 heures après la conférence de presse du conseil national du patronat version Ansoumane Kaba allias Kaba Guiter et

Cie, le CNP/G dirigé par Elhadj Habib Hann était devant les hommes de médias ce jeudi 26 janvier 2017 à la maison de la presse pour faire l’état des lieux de leur structure et de dévoiler des perspectives.
Dans sa communication, le président du CNP élu le 10 décembre dernier a tenté de clarifier la cacophonie qui englobe cette structure. Il rassure que le conseil national du patronat qu’il dirige reste et demeure la seule institution légitime.

« Je rassure que le conseil exécutif élu dans les règles et conforment aux statuts du CNP le 10 décembre 2016, reste et demeure le seule Conseil National du Patronat de Guinée et c’est simplement à travers son congrès électif qu’on doit exercer des activités. Nous, nous souhaitons que tout le monde fasse attention, qu’il y ait beaucoup plus de retenu et moins de passion pour l’intérêt exclusif du secteur privé. Nous n’aimons pas évoluer dans une cacophonie, nous sommes des fédérateurs, mais on ne sera pas influencé, on ne se fera pas intimider » a déclaré en substances Elhadj Habib Hann.


Plus loin, Elhadj Hann soutient que quiconque s’hasardera à aller au contre-courant des dispositions du CNP, sera poursuivi. Il s’est également targué que le camp qu’il préside est le plus représentatif.

« Toutes les actions que nimporte qui se permettra d’exercer en violation de la loi et des textes des statuts du CNP, serait sujet de droit et sera poursuivi conformément à la loi et au statuts du CNP. Nous sommes une organisation patronale qui enregistre aujourdhui 43 fédérations patronales, la souveraineté des fédérations a été exprimée à travers un congrès électif, donc il reste et il demeure » ajoute-t-il.

Parlant de leurs adversaires notamment ceux du camp d’Ansoumane Kaba, Elhadj Hann  laisse entendre que des poursuites judiciaires sont engagées par leurs avocats. « Je confirme que des actions sont engagées par nos avocats contre ces acteurs qui sont entrain de véhiculer des messages non cohérents et de ternir l’image du patronat. Donc des actions judiciaires sont engagées contre ces personnes-là ; je parle de monsieur Kaba Guiter et de monsieur Sékou Cissé qui ont été au mépris des statuts, signer un protocole d’accord. Le cas de vandalisme qui a été fait, décrochant nos panneaux et en les détruisant, une plainte pénale est engagée pour destruction d’édifices et destruction de biens » a renchérit Elhadj Habib Hann.

Mosaique

Bookmark the permalink.

One Comment

  1. La justice Par rapport aux d clarations du ministre de la justice sur l lection de Kaba Guiter qu il a qualifi de nulle et de non avenue, Habib Hann s interroge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *